05/03/2009

Le CIO décerne ses Trophées "femme et sport" 2009

Le CIO décerne ses Trophées "femme et sport" 2009

Le Comité International Olympique (CIO) et la famille olympique ont célébré aujourd’hui la Journée internationale de la femme et décerné les Trophées "femme et sport" 2009, qui récompensent cinq personnalités exceptionnelles dans le monde du sport.
 
La cérémonie officielle a été tenue au Musée Olympique à Lausanne en présence de Jacques Rogge, président du CIO, d’Anita DeFrantz, membre du CIO et présidente de sa commission femme et sport, ainsi que des membres de cette même commission.
 
Les cinq trophées continentaux ont été remis à des femmes qui ont contribué de façon remarquable à renforcer la participation des femmes et des jeunes filles à des activités sportives au niveau international. Parmi les lauréates des Trophées "femme et sport" 2009 figurent d’anciennes médaillées olympiques d’or et d’argent, des philanthropes qui cherchent à améliorer le bien-être humain, des personnalités politiques ainsi qu’une universitaire et une conférencière.
 
Les Comités Nationaux Olympiques (CNO), Fédérations Internationales (FI) et associations continentales ont été invités à soumettre des candidatures et les lauréates ont été sélectionnées par la commission femme et sport du CIO. Cette année, les trophées ont été remis aux personnes suivantes :
 
 -           Trophée pour l’Afrique : Lydia Nsekera (Burundi) 
 -           Trophée pour l’Amérique : María Caridad Colón Ruenes (Cuba) 
 -           Trophée pour l’Asie : Arvin Dashjamts (Mongolie) 
 -           Trophée pour l’Europe : Danira Nakic Bilic (Croatie) 
 -           Trophée pour l’Océanie :  Auvita Rapilla (Papouasie-Nouvelle-Guinée)
   
S’adressant aux lauréates et au public, le président Jacques Rogge a déclaré : “J’ai le plaisir de rendre hommage publiquement à cinq femmes remarquables qui, par leur engagement, leur enthousiasme, leur volonté et leur courage, ont contribué à l'augmentation du nombre de femmes présentes dans le sport à tous les niveaux, aussi bien sur les terrains qu'en dehors.”  
 
Le président Rogge a également souligné le fait encourageant que les Jeux Olympiques de 2008 à Beijing ont constitué un formidable tremplin, avec un nouveau record de participation de 42 pour cent d’athlètes féminines, montrant ainsi la marche inexorable des femmes vers la parité.
 
S’exprimant lors de la cérémonie, Anita DeFrantz a déclaré : "Sur l’aire de compétition, nous nous rapprochons chaque jour d'une égalité hommes-femmes sur la plus grande scène sportive du monde. La commission femme et sport du CIO a toujours pour mission de veiller à ce que davantage de femmes soient présentes dans les organes décisionnels et les médias. Le paysage évolue lentement et les femmes auront un rôle bien plus important à jouer dans le sport à l'avenir. Les lauréates de cette année y veilleront."
 
Informations sur les lauréates :
 
Lydia Nsekera
Bien que le sport au Burundi soit dominé par les hommes, Lydia Nsekera, ancienne spécialiste du saut en hauteur, également basketteuse, est devenue la première femme du continent et la deuxième dans le monde à présider une fédération nationale de football. Elle est également la première à avoir créé des clubs de sport féminins dans son pays. C'est aussi sous sa conduite que l'équipe masculine burundaise des moins de 17 ans a remporté la Coupe des associations de football d'Afrique centrale et orientale. Lydia Nsekera a par ailleurs organisé le tout premier championnat de football féminin du Burundi et, en 2004, elle a mené avec succès une campagne nationale visant à associer les femmes à l'arbitrage, à l'administration du sport et à l'entraînement. Pour finir, elle a sensibilisé la communauté aux problèmes de la violence sexuelle contre les femmes et du VIH/SIDA.
 
María Caridad Colón Ruenes
Depuis que María Caridad est devenue la première Cubaine à remporter une médaille d'or olympique – en 1980 au lancer du javelot – elle a joué un rôle de premier plan en encourageant la pratique d'activités sportives aux niveaux national, panaméricain et international. Elle préside la commission femme et sport du CNO cubain, siège au comité des femmes de l'IAAF et à la commission femme et sport de l'ODEPA. María Caridad participe à la création de clubs de sport pour les jeunes, entraîne des jeunes filles et forme des instructeurs (toujours pour les jeunes) aussi bien à Cuba qu'à l'étranger. Elle collabore également à la rédaction de documents scientifiques et historiques sur les femmes, le sport et la famille à Cuba, et donne régulièrement des conférences sur l'importance du sport. 
 
Arvin Dashjamts
Présidente de la commission femme et sport du CNO de Mongolie et seule femme à siéger au conseil exécutif, Arvin Dashjamts contribue de façon déterminante au renforcement de la participation des femmes et des jeunes filles aux activités physiques et sportives dans son pays. Diplômée d'histoire, ayant occupé tour à tour les postes de responsable des relations publiques et de directrice dans le secteur privé, elle a toujours encouragé les olympiennes à montrer l'exemple aux femmes, quel que soit leur âge, et a œuvré sans relâche pour que ces dernières soient élues à des postes de décision dans les organisations nationales de sport. Nommée à deux reprises chef de mission de la délégation mongole, elle a contribué à la création du Fonds "femme et sport" consacré au développement d'une structure d'entraînement en Mongolie. Elle siège au Parlement de ce pays depuis 2000. 
 
Danira Nakic Bilic
Danira Nakic Bilic, médaillée d’argent en 1988 (basketball), est membre de la commission femme et sport du CNO croate. Elle organise des conférences et forums sur l'Olympisme dans des écoles primaires et secondaires et encourage la mise sur pied de programmes pour les athlètes féminines dans l'administration du sport et les structures publiques et politiques. Son élection au Parlement de Croatie en 2004 a eu une influence notable sur l'attitude de la société croate à l'égard des sportives de haut niveau dans la vie publique. Danira Nakic Bilic encourage vivement le développement d’installations sportives à Zagreb, en rendant le sport accessible à un plus grand nombre. L’année dernière, le gouvernement l’a nommée présidente de la Fondation pour le patrimoine croate, une fondation chargée de préserver et de promouvoir l'identité culturelle croate dont le sport est une composante essentielle.
 
Auvita Rapilla
Au cours des 14 années passées au sein du CNO de Papouasie-Nouvelle-Guinée où elle officie désormais comme secrétaire générale adjointe, Auvita Rapilla a pris une part active à la création de la commission femme et sport du CNO. Membre du comité d'étude femme et sport d'Océanie, elle fait partie de ceux qui ont encouragé les femmes de la région à se mobiliser en faveur du sport. Dans le cadre du Master Exécutif en Management des Organisations Sportives (MEMOS), elle a conçu un outil de planification du sport utilisé maintenant par les divers CNO d'Océanie. 

20:29 Écrit par do dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : info, actu |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.