07/12/2008

Préparation des muscles d'un paraplégique pour le Dakar.

Préparation des muscles d'un paraplégique pour le Dakar.

 

Une start-up wallonne a mis au point un programme très spécifique pour stimuler les muscles de Isidre Esteve champion d'Europe et d'Espagne en moto enduro. Isidre a déjà participé à 10 Dakar et est arrivé à deux reprises en 4ème position. Le 24 mars 2007 il fut victime d'un accident au Rally de Almeria : lésion de la colonne et de la moelle avec pour conséquence une importante paraplégie irréversible.

 

Loin de se laisser abattre, Isidre a repris l'entraînement depuis une année avec pour objectif un incroyable challenge : participer de nouveau au Dakar mais cette fois comme pilote de voiture.

 

Le poids du corps en position assise durant les longues journées de course écrase les muscles fessiers. Cette compression prolongée sur des muscles paralysés est responsable d'ischémie et de lésions musculaires qui l'obligent à quitter la course.

 

Isidre a fait appel au département médical de STX-Med, la société wallonne située dans le parc scientifique de Liège qui a mis au point le Cefaly (www.cefaly.com): premier appareil d'électrothérapie crânienne pour le traitement et la prévention des migraines. STX-Med dispose d'une expertise unique en neurostimulation anti-douleur et musculaire.

 

Un membre du département médical de STX-Med s'est rendu à Barcelone afin d'effectuer une série d'exercices et permettre aux muscles paralysés de Isidre de se contracter à nouveau. Ensuite des paramètres très spécifiques ont été  programmés dans un appareil de neurostimulation conçu par l'équipe de STX-Med. Isidre fait tous les jours une séance de stimulation pour entretenir ses muscles fessiers et les préparer à la course. Durant celle-ci, il continuera chaque jour à l'étape sa séance se neurostimulation.

 

L'équipe de STX-Med est à votre disposition pour toute information.

 

STX-Med

Responsable: M Pierre Rigaux

Email: p.rigaux@stx-med.com

Tel: 043676722

B-4031 Angleur

Communiqué de presse - WalloniePresse.be 

Les commentaires sont fermés.